Paris Private Bond : Greenbonds – Synthèse des 6 principaux enjeux et tendances du marché

Paris Private Bond 5th edition

Greenbonds – Synthèse des principaux enjeux et tendances du marché :

  • Marché des greenbonds : plus de 1T$ d’émissions en 2022 (vs 750Md$ en 2021) d’émission de greenbonds au niveau mondial, auquel s’ajoute l’inconnu du volume d’émission des SLBs (100m$ en 2021) ; au plan géographique, l’Europe représente 39% des émissions (la France 23%) ; le secteur financier représente une part importante des émissions (environ 40%) et devrait être un des moteurs de la croissance du marché en Europe avec le retour prévu des covered bonds green (financement du bâtiment) dans un contexte de fin possible du TLTRO III (prêts consentis aux banques par la BCE).
  • Environnement règlementaire : en France, loi transition énergétique du 17/8/15 sur les obligations d’information par les investisseurs institutionnels concernant leur prise en compte des paramètres environnementaux et sociaux, loi relative à la transition pour une économie verte (LTECV), loi Énergie Climat (LEC) du 8/11/19 ; au niveau européen, projet depuis 2018 d’European Green Bond Standard (EUGBS) visant à l’essor et la transparence du maché des greenbonds, prévoyant notamment la supervision des « reviewers » par l’ESMA, rencontrant beaucoup d’obstacles… Autres initiatives de l’UE, les programmes d’émission NextGenEU (700M€ au global), série de propositions « Fit for 55 » de juillet 2021, plan RePowerEU de mars 2022 pour l’émission de dettes dans un objectif d’indépendance énergétique vis-à-vis des combustibles fossiles russes…
  • Greenbonds vs. SLBs : la qualification de greenbond implique des engagements sur l’emploi des fonds dans des projets à impact favorable sur l’environnement, la publication d’un rapport annuel, est codifiée dans les Green Bonds Principles publiés par l’ICMA ; celle de SLB (Sustainability Linked Bond) est beaucoup plus souple, n’appelle pas d’engagement sur des projets, de publication…
  • Implications au niveau de la gouvernance des émetteurs : l’intégration des critères environnementaux et sociaux se formalise dans les politiques de vote en assemblée générale ; l’appel à l’application de standards plus exigeant est néanmoins un facteur de coûts supplémentaires pour émetteurs.
  • Le « greenium » : écart de rendement d’un greenbond vs. le rendement exigé d’une obligation conventionnelle de même maturité et de même coupon, a connu une évolution positive sur 2018-2022 passant de près de 0 à 3-4bp. Plusieurs explications : caractère plus défensif de l’univers des greenbonds, les caractéristiques d’impact sont recherchées, base d’investisseur avec horizon de placement supposément plus long. Le niveau de greenium est plus important pour les émetteurs plus fortement engagés dans une démarche durable.
  • Focus secteur immobilier : représente environ 20% des émissions de greebonds (pratiquement pas d’émissions SLB par des acteurs du secteur), avec une forte demande des investisseurs (les greenbonds immobiliers en EUR ont délivré les meilleures performances au S1 2022, comme illustré par les resserrements de spreads importants sur des émissions telles que Vonovia 2032, Prologis 2031, Segro 2026). Du côté des émetteurs small-mid, les volumes d’émission sont encore modérés (cf. analyse à partir de l’échantillon des participants PPB 2022).
  • Focus sur les émissions d’Euro PP : l’émergence des greenbonds /SLBs est visible à partir de 2019.
  • Pour autant, les greenbonds/SLBs représentent moins de 10% des émissions tous secteurs confondus de la période 2012-2022 avec 22 émissions vs. un total de 264. Pour les metteurs du secteur immobilier, plus actifs que la moyenne c’est 10 émissions vs. un total de 72.

 

Références / sources :

  • Data Euro PP : Observatoire des Euro PP, données AFS
  • Green Bond Pricing in The Primary Market: January-June 2022 – Climate Bonds Initiative © September 2022
  • Pricing of green bonds: drivers and dynamics of the greenium – Allegra Pietsch, Dilyara Salakhova – © European Central Bank, 2022
  • Natixis – Greenium : Les nouveaux catalyseurs en 2022 – Par Agathe Foussard, Nelson Ribeirinho, Natixis/Mirova
  • La gestion investissement responsable – Département Études Économiques de l’AFG – Octobre 2021
  • Obligations vertes : une croissance durable ? Billet n°278 du 12/07/2022 – Par Tamaki Descombes, Antoine Kergadallan et Quoc-Trieu Le – Bloc-notes Eco

Share this article on LinkedIn